Chroniques de vivre

Je dédie ces chroniques au monde dans lequel je vis. Je dédie ces chroniques à ceux qui ont la foi, à ceux qui naviguent à vue, à ceux qui savent que les réponses ne se trouvent pas dans les livres, qu’il n’y a pas de recette, que la vie se vit au jour le jour et qu’il faut tout prendre en disant merci. Je dédie ces chroniques à ceux qui disent merci. Je dédie ces chroniques aux innocents, aux intègres, aux justes, à ceux qui choisissent la lumière plutôt que l’ombre. Je dédie ces chroniques à ceux qui choisissent la lumière. Je dédie ces chroniques au coeur de tous les humains, à toutes les tristesses, à toutes les joies, à tous les instants fragiles, à ceux que la vie affame et qui se cognent contre les murs. Je dédie ces chroniques aux hommes et aux femmes qui prient encore avec tout leur amour parce qu’ils savent qu’ils ne sont rien ni personne et que la vie est simplement un miracle mis à leur disposition pour un temps imparti. Je dédie ces chroniques aux vivants, à ceux qui rendent sacré le jour et la nuit, qui utilisent la vie pour faire du bien au monde. Je dédie ces chroniques aux vivants…

Lettre à mon fils

Lettre à mon fils

Mon fils je t’écris cette lettre du plus profond de mon cœur parce que voudrais te dire que chacun de mes départs est un adieu. Quand je ferme la porte derrière toi, ne t’attends pas à ce que je te dise au-revoir. Ces mots, tu ne les entendras pas de ma...

Le patrimoine de mon enfance

Le patrimoine de mon enfance

Je n’oublie pas la fantastique maison de mon père, sa maison merveilleuse, Beaudesir, l’histoire de ma grand-mère que tout le monde appelait Tante Madeleine et qui était connue a des kilomètres à la ronde pour sa générosité et son hospitalité. Je n’oublie...

Les insulaires

Les insulaires

Penchée sur le lit du blessé, du malade, du convalescent, je me souviens des histoires du désert, je me souviens des Prophètes, paix et salut sur eux, qui accompagnaient leurs semblables du berceau à la tombe...en les aimant. Je me souviens de leur pas qui...

Mémoires du Sénégal

En mettant ma foi dans ma poche, talisman précieux, je parcours le monde les yeux fermés, le cœur ouvert. Et je me souviens... C’est le Sénégal qui en premier à touché mon cœur, pays de lumière. Une civilisation tellement cohérente, une discipline à domestiquer son...

Jacques Blancher, l’art en humanité…

Jacques Blancher, l’art en humanité…

Saint-Jacques-de-Compostelle 2012. Cette année je pars faire le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. J’achète avant le départ le matériel de rigueur : chaussures, guides...Au bout de la deuxième halte je me sépare de tout. Je chemine seule comme bien d’autres. Je...